Humeur: Bordeaux et les estrangers


Avec l'arrivée du TGV et l'inflation immobilière, un petit refrain est repris en coeur par bon nombre de citadins: "Bordeaux aux bordelais, sus aux parisiens". Le Gorafi en a profité pour gratifier les internautes d'un article superbe où les Parisiens domiciliés à Bordeaux auraient demandé la protection de l'Onu"

"certains Parisiens se trouvent poussés sur les routes, contraints à un exode qui les mène à Marmande, Angoulême, voire Saintes. « On parle aussi d’un campement de fortune établi près de Bergerac, mais personne ne l’a jamais vu », glisse un commerçant. D’autres ont décidé de prendre le maquis, et se sont regroupés rive droite, dans le parc Sainte-Catherine. Là, ils sont une petite centaine à attendre des jours meilleurs en vivant de cueillette et de rapines."

Le gorafi 
http://www.legorafi.fr/2017/11/07/les-parisiens-domicilies-a-bordeaux-demandent-la-protection-de-lonu/

Plus sérieusement, affirmer le manque d'ouverture des Bordelais est un véritable contresens historique. Peu de villes en France ont favorisé l'ascension de familles venant d'origine aussi lointaine.

Au travers de ces noms, les Bordelais reconnaîtrons aisément des patronymes encore répandu à Bordeaux, ainsi que des noms de rue, de châteaux, de quartiers.

Allemagne
Hofman
Benzien
Pöls
Schrader
Barckhausen
Bethmann
Cruse
Wustemberg
Schyler
Schröder
Stehelin
Meyer
Kressmann

Angleterre
Sichel
Collingwood
Burke


Irlande
Maxwell
Clarke
Lawton
Barton

Ecosse
Johnston

Belgique
Bonnie

Pays-Bas
Mähler-Besse
Beyerman


Commentaires