En passant par Cayenne



Comme à Cayenne
Saint Chinian 2004
Michel et Pompilia Guiraud


L'étiquette est à ce point minimaliste que ni le millésime, ni le cépage, ni l'appellation ne figurent sur la face. Pourtant l'étiquette intrigue et donne envie. D'après la contre étiquette, travailler dans ces vignes est pire que le bagne...tout un programme, l'imagination s'enflamme et les papilles s'excitent, c'est de bonne augure. Le vin en lui même sans être étonnamment complexe procure un plaisir sain. Il s'agit d'un assemblage de carignan et de grenache produit en très petite quantité. Pas de très grande garde cependant.


Verdict: 17/20
Vrai ou fausse, l'histoire qui est à l'origine de ce vin signe un concept fabuleux et redoutablement efficace. Le nom, le dessin, la signature, tout fait appel à la curiosité. Le vin est signé par les propriétaires (d'où vient ce prénom pompilia ??) Même si les marques nominatives ont toujours leur limite, dans le cas présent c'est indispensable. Le vin, quant à lui, est à l'image du concept, remarquable d'évidence et d'efficacité. Le fruit s'exprime dans toute sa finesse.

Commentaires